Les champs indiqués par une * sont obligatoires

27 RUE GODEFROY, LYON 6ÈME

Biographie

C’est au tout début de mes études de médecine que je me suis intéressé à la médecine esthétique. Je découvrais alors que l’esthétique n’était pas exclusivement chirurgicale, qu’il existait des actes médicaux, peu invasifs, efficaces et sûrs pour corriger certaines imperfections du visage et du corps.
C’est l’utilisation médicale des lasers qui m’a dans un premier temps attiré. Lors de l’enseignement du diplôme inter-universitaire européen des lasers médicaux, j’ai retrouvé avec grand plaisir la physique quantique d’Einstein, j’ai découvert l’action de la lumière dans les tissus biologique : une vraie révélation! Après avoir travaillé au sein d’une équipe médicale dans un centre laser parisien où, pendant cinq ans, j’ai pu utiliser un vaste plateau technique, j’ai choisi de m’installer en 2008 dans un premier temps rive gauche.

Très vite, les injections de comblement et l’utilisation de la toxine botulinique sont venues compléter mon activité afin de répondre au mieux à la demande des patients. J’ai continué de me perfectionner auprès de confrères et en préparant des formations universitaires comme le diplôme de médecine morphologique et anti-âge. En 2011, j’ai ouvert le Centre Laser Lyon dans ma ville d’origine, je suis le coordinateur médical d’une équipe de sept médecins. Plus récemment, en 2016, j’ai rejoins un cabinet de dermatologues, au 32 rue des Archives, dans le quatrième arrondissement de Paris.
La pratique de la médecine esthétique est le point de rencontre de plusieurs passions : la médecine bien sûr, les technologies nouvelles et novatrices et le sens artistique du travail de la main.
A l’opposé d’une transformation, il faut impérativement que les résultats soient naturels.
La médecine esthétique que je veux ne se limite pas à une lutte acharnée contre le temps. J’offre aux patients des traitements sûrs qui leur permettent de se sentir en adéquation avec eux-mêmes, de faire disparaître les signes de fatigue pour révéler un visage reposé, détendu, et plus frais. A l’image d’une restauration d’une peinture où seule la beauté de l’oeuvre doit réapparaître mais surtout pas le travail des restaurateurs, un traitement réussi peut se résumer ainsi : le patient doit le voir mais son entourage ne doit pas le remarquer.

eleifend leo. felis porta. commodo fringilla et, mattis mi, mattis